La composition de la peau

La peau est constituée de 3 parties, l’épiderme, partie la plus superficielle, le derme , partie intermédiaire et l’hypoderme, partie la plus profonde. 

L’épiderme

L’épiderme est très fin et composée de plusieurs couches. 

L’épiderme se renouvelle en environ 28 jours. Les kératinocytes sont formés dans la couche basale et certain kératinocytes se divisent alors en deux par mitose. L’un va rester dans la couche basale pour la reproduction des kératinocytes, et l’autre va se déplacer vers la surface de l’épiderme, en poussant les kératinocytes plus anciens. Au cours de la remontée vers la surface de l’épiderme, des kérartinocytes changent de forme, perdent leur noyau et se chargent de filaments très résistants de kératine. Ils traversent tout à tour la couche basale, la couche épineuse, la couche granuleuse (la kératine y est produit) et enfin la couche cornée.  Ainsi, les blessures du premier degré guérissent grâce au renouvellement naturel de l’épiderme. 

La couche cornée , la couche la plus superficielle de la peau est composée de cellules kératinocyres morts qui forment une membrane solide grâce à la kératine. Elle joue le rôle de « barrière » de l’épiderme.  Elle  bloque l’entrée des substances toxiques et aussi empêche les liquides vitaux de s’échapper. Une fois à la surface, les cellules se décollent et tombent, en emportant les éventuels microbes et substances étrangères avec elle. C’est le processus de desquamation. Ce mécanisme de mort cellulaire programmée est appelé apoptose.

L’épiderme est constitué principalement de kératinocytes. Entre les kératinocytes se trouvent des cellules de Langerhans, qui détruisent les substances chimiques se trouvant dans le derme,  et également des mélanocytes , qui fabriquent un pigment absorbeur d’ultraviolet (la mélanine) et transmettent celui-ci aux kéranocytes voisins. Ils sont responsables de la teinte de la peau, de son bronzage. 

Le derme

Le derme nourrit et soutient l’épiderme. C’est un tissu conjonctif, 4 fois plus épais que l’épiderme. Il est formé d’un réseau entrecroisé de fibres collagènes qui élabore le tissu cicatriciel pour réparer les coupures ou écorchures, et de fibres élastiques qui permettent à la peau de revenir à sa place après étirement. En plus d’être fortement vascularisé, le derme contient de nombreux vaisseaux sanguins et lymphatiques, des nerfs, des terminaisons nerveuses et des glandes sudoripares qui assurent la transpiration et la base du système pilo-sébacé.

L’hypoderme

C’est une couche adipeuse sous cutanée, fortement vascularisée. Il joue des rôles protecteur en tant qu’amortisseur entre le derme et les os,  isolant thermique, morphologique et énergétique, par le stockage des graisses. 

Le vieillissement, un processus naturel

L’épiderme se renouvelle en environ 28 jours. Mais avec l’âge, le renouvellement des cellules de la peau se ralentit, et peut passer à plus de 30 jours. Les cellules les plus anciennes peuvent alors s’accumuler et donner l’impression de teint brouillé et de peau épaissie, traduisant également le dessèchement cutané qui est souvent la première plainte des personnes vieillissantes. Si le dessèchement n’est pas corrigé, les rides vont laisser plus facilement leur empreinte sur la peau, d’autant que la peau a tendance également à s’amincir. Parallèlement, apparaissent des modifications du derme, responsable de sa perte de tonicité et du relâchement également sous-tendu par la fonte du tissu graisseux et musculaire qui ne joue plus son rôle de soutien. Les volumes et l’aspect du visage se modifient progressivement tandis que les rides se creusent.


Scroll To Top